Jour 25 – Je m’aime, moi non plus

« Je m’aime, moi non plus » est le projet de se dire tous les jours pendant un mois je t’aime face au miroir.

 

Il fait matin noir. Dans le miroir, ça donne la même tête que le soir, encore plus fatiguée par le réveil.

En essayant de m’endormir hier – insomnie depuis trois jours – j’ai eu des pensées de choses que j’aurais voulu écrire, constatations sur l’état actuel, de comment je me sens et du défi. Les écrire aurait prolongé mon insomnie. J’ai dormi peu et j’ai tout oublié, mais au moins j’ai dormi.

Je me le suis dis et ça ressemblait presque à une onomatopée : je n’ai entendu de vive voix que le « aime ». Ensuite, je compte : un, deux, trois, quatre, frisson. Toujours ce frisson qui vient me prendre et me secouer les épaules. Est-ce le symptôme de ce qui se bat en moi – les résidus mauvais qui frémissent devant une telle incantation – ou est-ce dû à ma voix, ou tout simplement au fait qu’au bout d’une vingtaine de jours, le « traitement » commence à faire effet ? Est- ce que ça fait plaisir à mon corps, que je le dise ? Il réagit à ma voix et je pense à toutes les fois où, sans y penser, je me suis parlé à moi-même. En bien ou en mal, d’ailleurs. La reconnaissance du corps. Est-ce qu’il fallait cette vingtaine de jours pour que ça commence à faire effet sur moi, et est-ce qu’un mois suffirait ? (Divulgâchage : non). Combien faudrait-il de jours alors ? Je l’ai déjà dit, s’aimer semble être le défi d’une vie, mais il est possible d’y arriver, le reste n’est plus que stabilisation.

J’ai l’impression de stagner pourtant, toujours cette impression. Que fait-on une fois qu’on a fini de ranger sa maison ? Sans doute qu’on s’assoit, contemple, mais ensuite ? On laisse le chaos reprendre, on ne vit plus que pour ranger, ou il vaut mieux sortir faire un tour ? Surtout, quand décide-t-on que tout est assez rangé ?

2 commentaires sur “Jour 25 – Je m’aime, moi non plus

  1. Que fait-on après? Dire « je t’aime », c’est entrouvrir une porte sur un univers intérieur à explorer avec amour. Ce n’est pas tout de le dire, il faut en être convaincu. Je peux me regarder dans le miroir et me dire que je suis un chat, mais le suis-je? 😉
    Donc en plus de le dire, j’ajouterais chaque jour devant mon miroir une de mes qualités. À toi de voir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s