Sortie

Ouvrir la porte Fermer la porte

 

pignon

fenêtres

voitures moteurs

talons, chignon

regard fuyant

front plissé

cheveux éparses et gras

teint cireux

vitre de bar

arbre, laisse

roux

fard à paupière

métal marche pied bus

regard droit dans les yeux

détourné, attente ballante

bonnet

bouton sur le haut d’un crâne

cartable d’école bleu, neuf

86

cicatrice sur un front

paupières tombantes

choucroute de cheveux frisés

bandoulière en cuir

trop proche de moi

casque sur la tête, sous une capuche

poils au nez

le Petit Prince est là

bouquet de fleur dans des mains jointes

sac de course dans des mains froides

air dépité

femme sympathique et manteau brillant

fesses actives et rondies par la marche

Ne pas regarder.

Isabelle – elle ressemble à Isabelle

– Isabelle comment déjà  ?

cernes violacées

un lacet défait

écharpe colorée – laine blanche, rose, rouge, jaune

lunettes sur tête – journal

cheveux gominés

un regard rieur

des cheveux qui chatouillent mes doigts qui évitent

veste en jean

l’odeur d’une orange

une bague étincelante

des fossettes

un grain de beauté sur une joue

un air perdu

lunettes de soleil sans soleil

quelqu’un qui cherche

 

Aller

Un trajet sans paroles

Pourtant impossible

Pour moi de penser

Retour

Porte ouverte Porte fermée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s