Jour 31 – Je m’aime, moi non plus

« Je m’aime, moi non plus » est le projet de se dire tous les jours pendant un mois je t’aime face au miroir.

 

Je sens qu’être, durablement et au jour le jour avec des autres, me prend d’une certaine façon de l’énergie. Je ne dis ça ni en terme négatif ni en terme positif, c’est une constatation. Vient un moment le besoin, la nécessité de me recentrer sur moi (je le répète depuis des jours, depuis le moment même où je ne ressentais plus du tout le besoin de me recentrer sur moi) ; épuisement, et sentiment que mon humeur s’échappe, se fond dans celle des autres, se fait avaler, comme une aura collective dans laquelle je disparais peu à peu, avec toutes les difficultés de m’en détacher que cela ajoute.

Malgré tout, aujourd’hui face au miroir, je me reconnais. C’est bête mais je me vois et me reconnais comme moi-même. J’ai peur d’écrire cette phrase cliché, à l’heure où le mois se termine et alors que sans doute dans des jours qui auraient suivis, viendraient d’autres phases de doute. Le cycle des remises en question. Mais je ne peux pourtant nier voir en moi quelque chose de reconnaissable, ou plutôt, une forme de reconnaissance, sans doute. Le fait de voir, de mes yeux, d’autres personnes, fait peut-être aussi qu’en me allant me voir, sous forme de « pause », sans l’avoir prévu ou ruminé, fait que la logique de mon visage s’impose plus ? Comme une forme plus familière que les visages des autres que je vois toute la journée ? Peut-être, je ne suis pas sûr.

Je me le dis et la voix est assurée. Un sourire paraissant plus naturel que réactionnel me vient. Il y a le retour du petit hochement de tête des premiers jours, instinctivement, qui revient également, mais cette fois il ne fait que constater : il est entendu et témoigne de l’évidence de ce que je ressens et non, comme au tout début, dubitatif et hésitant.

Ps : je me brosse les dents avant m’être déclaré aujourd’hui, ça m’a fait rire cette inversion.

7 commentaires sur “Jour 31 – Je m’aime, moi non plus

  1. Je fais partie aussi de ces personnes qui ont besoin de se ressourcer suite à des interactions sociales ☺ quand j’en parle, on me prend pour un ours, mais bon…le savoir et l’accepter, c’est important pour ma stabilité émotionnelle

    Chacun sa névrosé 😊

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s