7jours7poèmes – n°6 : DEVANT L’ÉTERNEL

7jours7poèmes, petit défi d’écriture tout simple : écrire un poème par jour pendant une semaine ! Ici les textes sont postés en deux versions, la première retravaillée, la deuxième le premier jet du défi.

 

DEVANT L’ÉTERNEL

Oui ! Oui ! Oui :
Devant l’éternel

la ma ta
toutes
paroles changent

Aucun intérêt tangible
Ni dans l’air qu’on respire
Ni dans les yeux humides ou les vibrations quotidiennes
Aucun intérêt, l’éternel,
pour le goût des sensibles.

Les instincts du corps vocalisés,
sens-ualisés,
réactionnaires
Emmerdent la réflexion
sans élan sans acte sans beauté
Sans idéal
– Mot fétus de paille
Qui au sens et au cœur fait place lente
Aux érosions métaphysiques
Que les étincelles de ces deux silex produisent –

Du corps et de l’esprit naquit
Ce qui t’anime, poète
Et tant que tu n’y penses
Pas un mot ne change

Mais devant l’éternel

Combien de vies te reste-t-il
En quel langage renaîtras-tu
: Choisis bien ta trinité.

« Je sens Je pense Je me détruis »
– était elle

« J’acte Je ressens Je dis »
– telle est ma nouvelle

Combien de gemmes manipuler
Pour atteindre la quatrième dimension

        Une montagne s’éboule sur les incendies

Devant l’éternel toute parole se change.

 

 

Premier jet lors de la semaine du défi :
Oui oui oui :

Devant l’eternel

la ma ta
toutes
paroles changent

Aucun intérêt direct
Ni dans l’air qu’on respire
Ni dans les yeux humides ou les vibrations quotidiennes
Aucun intérêt l’éternel
pour celui qui vit
Les instincts du corps vocalisés,
sens-ualisés,
réactionnaires
Emmerdent la réflexion
sans élan sans acte sans beauté
Sans idéal
Mot fétus de paille
Qui au sens et au coeur fait place lente
Aux érosions métaphysiques
Que les étincelles de ces deux silexs produisent

Du corps et de l’esprit naquit
Ce qui t’anime, poète
Et tant que tu n’y penses
Pas un mot ne change

Mais devant l’éternel

Combien de vies te reste-t-il
En quel langue renaitra-tu
Choisis bien ta trinité

Je sens je pense je me détruis
était elle

J’acte je ressens je dis
telle est ma nouvelle

Combien de cailloux manipuler
Pour atteindre rien que la quatrième
Une montagne s’éboule sur les incendies

Devant l’éternel toute parole se change.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s