Aux nuits oranges

Juste un petit pantoum d’entraînement…

 

Sans temps perdure sans mourir
Les contours pierreux des bâtisses.
Les confettis de tes sourires
Saupoudrent ce qu’on sait prémisses.

Pataude ville en nuit orange
Sans temps perdure sans mourir
Tirant le trouble, tes mots rangent
Les confettis de tes sourires.

Arènes aux arches profil,
Pataude ville en nuit orange.
Petit doigt et cœur liés au fil
Tirés du trouble, tes mots rangent

Nos ombres derrières les grilles
D’arènes aux arches profils.
Front contre front, voltes et vrilles :
Petit doigt et cœur liés au fil.

S’évadent de cité empire,
Nos ombres derrières les grilles.
Front contre front, voltes et vrilles
Sans temps perdurent sans mourir.

2 commentaires sur “Aux nuits oranges

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s